Crème pour le visage spéciale peau sèche

Si vous avez la peau du visage sèche, cette recette va sûrement vous ravir ! Elle est testée et adoptée depuis des années par mon compagnon qui en a été le cobaye et qui m’a aidé à l’améliorer grâce à ses ressentis.

Avant, à cause d’une peau du visage vraiment sèche, il appliquait chaque jour une crème « peau sensible » de Nivea… Une catastrophe vue la composition remplie de produits chimiques dérivés du pétrole. Il avait même la peau du nez et des joues qui pelait et le brûlait en fin de journée tellement sa peau était sèche et agressée. Sous mes conseils, il a donc bien voulu tester « le naturel » sans grande conviction au début… Puis voyant sa peau qui s’améliorait de jour en jour, il a jeté sa Nivea et son gel douche Sanex et n’y est jamais revenu !

Avant la crème, le nettoyage de la peau :

Avant tout, nettoyer sa peau sans l’agresser est très important pour en prendre soin. L’idéal pour les peaux sèches est d’utiliser un gel douche qui rassemble trois critères essentiels :

  • Une composition biologique (le label CosmeBio est gage de sureté) ;
  • Sans savon (trop agressif pour les peaux sèches et/ou sensible) ;
  • Surgras.

Rassurez vous, « sans savon » ne signifie pas que ça ne nettoie pas ! Simplement le savon est trop agressif pour les peaux sensibles, l’agent nettoyant sera alors plus doux.

Pour cela, les gels douches de la marque Coslys sont les meilleurs en terme de qualité/prix. En plus d’être fabriqué en France, les parfums Chèvrefeuille et Huile d’olive et Reine des près remplissent tous les critères énoncés précédemment et coûte environ 12€ le litre. Autant dire qu’il est aussi économique qu’efficace ! Ils sont également disponibles en format plus petit (250 mL, 500 mL) ou plus grand (jusqu’à 5L pour les familles nombreuses).

Vous pouvez les trouver sur Internet et dans la plus part des magasins bio.

Attention, tous les gels douche de cette marche ne sont pas surgras et sans savon, donc vérifiez bien ces deux critères.

La crème pour le visage :

Pour pouvoir faire cette crème, il vous faut quelques ustensiles indispensables : une balance précise, deux bols en verre, une casserole, un thermomètre de cuisine, un petit fouet et un pot en verre.

Les ingrédients :

La phase aqueuse :

La phase huileuse :

Le conservateur :

La préparation :

Faire chauffer une casserole avec un fond d’eau pour réaliser un bain-marie. Amener jusqu’à ébullition.

Peser tous les ingrédients de la phase huileuse et les placer dans un bol en verre. Faire de même avec les ingrédients de la phase aqueuse en les plaçant dans le second bol en verre.

Mettre le bol de la phase huileuse dans la casserole d’eau chaude et le faire chauffer. Faites attention à ne pas vous brûler et à ce que l’eau ne rentre pas dans le bol. Grâce au thermomètre, faire chauffer la phase huileuse jusqu’à 60 à 65°C. Une fois cette température atteinte, retirer le bol de la casserole, et le couvrir avec un assiette pour qu’il bien reste chaud.

Faire chauffer la phase aqueuse avec le même procédé, jusqu’à 50°C.

Une fois la phase aqueuse chaude, la verser dans la phase huileuse et mélanger avec le fouet immédiatement. En quelques secondes les deux phases vont se mélanger et former une crème. Remuer pendant une minute que l’émulsion se stabilise.

Attendre que la crème refroidisse quelques minutes, ajouter le cosgard en mélangeant de nouveau.

Enfin, nettoyer le pot en verre avec un chiffon propre et un peu d’alcool pour le désinfecter. Une fois sec, verser la crème à l’intérieur.

Votre crème est prête à être utilisé et se conserve pendant trois mois (si elle présente des moisissures ou tout aspect suspect il faut la jeter).

Je vous conseille de l’appliquer matin et soir.

Pourquoi ces ingrédients ?

Si vous êtes comme moi et que vous aimez comprendre ce que vous faites, ce dernier paragraphe devrait vous plaire.

L’hydrolat de tilleul : produit français et biologique, cet hydrolat est « apaisant et calmant […] particulièrement utile pour composer des soins pour les peaux sensibles ou délicates. Il est également connu comme actif pour éclaircir et illuminer le teint »*.

Le gel d’aloe vera : ce gel biologique comporte l’un des meilleurs rapport qualité/prix que j’ai pu testé. Il est parfait pour hydrater la peau.

Le collagène végétal : « actif idéal pour adoucir, lisser et protéger tous types de peaux, surtout les peaux sèches et déshydratées ainsi que les peaux matures« *.

La glycérine végétale : « humectant et hydratant : attire l’eau et permet donc de maintenir la teneur en eau naturelle de la peau »*.

L’urée : « hydratante puissante : de par son pouvoir humectant, l’urée améliore la capacité de l’épiderme à attirer et retenir l’eau ; kératolytique : aide à éliminer les squames et les cellules mortes, favorise le renouvellement des cornéocytes ; adoucissante : rend la peau douce et souple ; favorise la pénétration des autres actifs ; purifiante : limite le développement des bactéries sur la peau et dans les formules« .

Le beurre d’amande : produit en Espagne, je le préfère que le karité qui vient bien souvent d’Afrique et donc présente un impact carbone plus grand. Il « nourrit intensément la peau; émollient et adoucissant, il laisse la peau souple et douce ; protecteur, il laisse un film à la surface de la peau et réduit la déshydratation cutanée. Aide à régénérer le film hydrolipidique naturel, rééquilibre les peaux sèches et déshydratées ; réparateur et apaisant grâce aux phytostérols qu’il contient, il est idéal pour les peaux sensibles ; antioxydant […] il aide à lutter contre le vieillissement cutané« .

L’huile de tournesol : je la prends au rayon alimentaire bio et elle convient parfaitement pour un usage cosmétique. Elle est riche en vitamine E qui permet de limitant le rancissement de la crème. Elle permet aussi de limiter la déshydratation de la peau tout en la nourrissant. De plus, elle présente un faible coût et est fabriquée en France.

L’huile d’amande douce : « apaisante et adoucissante »* j’adore également son odeur et le fait qu’elle soit produite en Europe.

La cire émulsifiante olive douceur : elle permet de lier la phase aqueuse et huileuse ensemble (sinon elle se séparait comme une vinaigrette !). Elle est vraiment douce et permet ainsi de renforcer l’efficacité de la crème.

Cosgard : c’est le conservateur. Sans lui la crème devrait être conservée au réfrigérateur et consommer dans les quelques jours après sa fabrication.

*Selon Aroma-zone.com

Je vous recommande de tester cette crème sur l’intérieur de votre poigné 24H à l’avance pour vérifier que votre peau ne présente pas d’allergie aux ingrédients.

Vous avez testé la recette ? Vous avez des questions ?
Laissez un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close